[1]Le trone de fer, tome 1 – George R.R. Martin [A1]

couv28361044

Synopsis :

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais, en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ?

Mon avis :

Je m’étais juré de ne jamais m’aventurer dans cette saga. D’abord parce que je ne suis pas fan des sagas, je leur préfère les one shot qui sont moins contraignants. Et puis, j’avais visionné les 6 premiers épisodes de la saison 1 sans grande passion et donc sans terminer la saison. Mais une amie m’a dit « Si tu veux connaître « Le trone de fer », alors lis, plutôt les livres qui sont plus complets et bien meilleurs que la série.

Mais comment chroniquer ce premier volume ? Pas facile. Il s’agit plutôt d’une introduction, qui plante le décor et les personnages. Nous sommes dans un royaume où il est question de manigances, traitrises, soupçons…Nous assistons à des joutes et à des combats. Le langage est viril et souvent vulgaire. Quant à la Fantasy, elle n’apparaît pour l’instant que dans les rumeurs et légendes : dragons et autres créatures, les « autres » sortes de mort-vivants par delà le mur. Et oui, il y a bien les loups-garous offerts aux enfants, mais mis à part leur taille extraordinaire et leur pugnacité à défendre leurs jeunes maîtres, ils n’ont rien d’exceptionnels. Quant aux œufs de Dragon, offert à Daenerys, ils ne sont pareillement qu’immobiles pierres ovales. Mais tout cela laisse la porte ouverte à des évènements fantastiques qui pourraient se tramer dans les volumes suivants. Et si, j’ai déjà mieux apprécié ce tome 1 aux premiers épisodes de la série, même si je n’ai pas encore été conquise, j’ai le tome 2 sous la main et ma curiosité m’enjoint à l’entamer sans plus tarder.

Ma note : 15/20.

Lu dans le cadre de la Lecture Commune organisée par Randall sur LivrAddict.

game-of-thrones-season-4

Et dans le cadre du challenge « Littérature de l’Imaginaire » organisé par Amarüel, toujours sur LA où je suis inscrite en Catégorie A, Echelon 1.

8760376