L’étoile du matin – David Gemmel

l-toile-du-matin-121892-264-432

Résumé (Livraddict)

Les hordes angostines déferlent sur les frontières méridionales des Hautes-Terres : l’invasion a commencé. Sur leur passage, les Angostins sèment terreur et destruction, soutenus dans leur conquête par la sorcellerie d’un nécromancien fou. Inconscient de ses actes, il décide de ramener à la vie les Rois Vampyres,morts depuis des siècles. Seul Jarek Mace, le bandit de grand chemin, aura le courage de se mettre en travers de la route des Angostins et des morts-vivants. Très vite, il deviendra le héros dont les Hautes-Terres ont besoin, et ralliera son peuple sous sa bannière.Tous voient en lui L’Étoile du Matin, figure légendaire, revenue également d’entre les morts pour sauver une fois encore les Hautes-Terres. Seule une personne connaît la vérité, Owen Odell le barde, l’ami de Mace. Des années après ces évènements, Odell se souvient et nous raconte l’histoire de ce fameux bandit, du sauveur dont on chante encore les exploits, le coupe-jarret qui aurait égorgé père et mère pour le prix d’un repas.

Mon avis :

C’est mon premier roman de cet auteur et l’on peut dire que je suis pleinement conquise.

L’Etoile du matin est un roman de fantasy, mêlant épopée chevaleresque et fantastique.

Comment construire une légende ? Prenez un barde, un hors- la-loi et une vieille voyante, secouez le tout, ajoutez un soupçon de voyage dans le temps, un brin de prophétie, des sorciers et des rois vampyres et vous obtenez la recette imparable de cette histoire pas comme les autres.

Rajoutez de l’amitié, de l’humour, du romantisme, et des personnages attachants qui ont tous leur rôle à jouer.

Un Jarek Mace qui tiendrait à la fois de Robin des bois et de Han Solo, héros malgré lui mais vrai brigand. Un Owen Odell beaucoup moins secondaire qu’il n’y parait. Des secrets, des révélations dignes d’un film de science-fiction des années 90.

Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais il faut le lire absolument, surtout qu’il s’agit là d’un « one shot » qui ne vous entrainera pas dans quelque saga interminable et d’ailleurs c’en est presque dommage tant notre immersion dans cette histoire nous laisse des traces.

Un coup de coeur pour moi !

Ma note : 18/20

Lu dans le cadre d’une Lecture Commune sur Livraddict et participe pour le Challenge de Littérature de l’Imaginaire.

e2_orig

Demain les chats – Bernard Werber

72493520_14306423

Résumé (Livraddict)

A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.

Mon avis :

C’est le premier livre de Bernard Werber que je lis. J’ai été attirée par la couverture et par le titre, ayant moi même quelques chats à la maison (Enfin, je vis chez eux et je travaille pour eux et en échange je suis payée en ronrons et caresses).

Imaginez un monde où les chats ont une pensée philosophique et existentielle sur tout ce qui les entoure, un monde hostile où le terrorisme et la peste se sont installés et où l’avenir même dépend de ces félidés, bien décidés à combattre ce fléau et à créer une nouvelle communauté et un nouveau mode de société. C’est ce que nous propose Bernard Werber, lui-même serviteur d’un chat ( et non possesseur^^).

Alors parfois j’ai trouvé l’intrigue vraiment farfelue, je me suis exclamée que ça partait un peu en grand n’importe quoi, et puis le livre est plus sombre que je ne l’imaginais, souvent cruel même. Mais au final c’est très agréable à lire car la plume de l’Auteur est fluide par son style. Un roman philosophique qui pousse à la réflexion, avec des références aux grands philosophes bien sûr mais on pense aussi au roman Le fléau de Stephen King et plus près de nous à la saga U4 avec laquelle j’ai trouvé pas mal de points communs sauf que dans le roman de Werber, les personnages sont des chats. On peut aussi penser au grand H.P. Lovecraft et à ses chats d’Ulthar. Et puis ce roman est sur fond du récit de l’histoire des chats à travers les âges, depuis la déesse Bastet jusqu’à l’époque anarchiste des années 1900. C’est un régal pour tous les amoureux des chats. Un hommage également à la musique et à l’importance du Livre (objet). Bref, beaucoup de thèmes sont traités à travers cette histoire de science-fiction féline.

Ma note : 15/20.

Livre lu dans le cadre du challenge « Littérature de l’imaginaire 5ème édition » où je participe en Echelon 1, catégorie A.

e2_orig

Challenge Littérature de l’Imaginaire – 5ème édition.

e2_orig

Tout est dit dans le titre. Ce challenge se déroule sur Livraddict.

Voici un copié/collé des explications :

Le but du challenge :
L’objectif de ce challenge est de lire et de chroniquer des ouvrages appartenant à la littérature de l’imaginaire, à savoir :
– la Fantasy
– la Science-Fiction
– le Fantastique
(avec leur sous-genres comme la dystopie, la bit-lit etc.).

Les ouvrages peuvent être des romans, des nouvelles (anthologie complète), des essais, des mangas, des bandes dessinées… En format papier ou numérique.
Je rajoute à la liste : des comics (super-héros ou non, tant que ça reste dans le domaine de l’imaginaire), des magazines spécialisés comme Bifrost qui propose un contenu textuel (par exemple je ne tiendrai pas compte de Neverland qui est plus un magazine de promotion des titres de l’éditeur Bragelonne).

Vous devez atteindre l’échelon que vous vous êtes fixé (avec la possibilité de changer d’échelon au cours de l’année) et respecter la catégorie choisie.

Vous faites d’autres challenges ? Pas de problème ici, vous pouvez les cumuler comme bon vous semble.

Timeline du challenge :
Démarrage du challenge : 1er Décembre 2016
Fin du challenge : 31 Décembre 2017 (soit 13 mois et non 12)
Fin des inscriptions : 1er Janvier 2017

Personnellement, je concoure dans l’Echelon 1, Catégorie A.

C’est à dire 12 livres répartis dans chaque genre.

Bon challenge à tous !

[1]Le trone de fer, tome 1 – George R.R. Martin [A1]

couv28361044

Synopsis :

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais, en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ?

Mon avis :

Je m’étais juré de ne jamais m’aventurer dans cette saga. D’abord parce que je ne suis pas fan des sagas, je leur préfère les one shot qui sont moins contraignants. Et puis, j’avais visionné les 6 premiers épisodes de la saison 1 sans grande passion et donc sans terminer la saison. Mais une amie m’a dit « Si tu veux connaître « Le trone de fer », alors lis, plutôt les livres qui sont plus complets et bien meilleurs que la série.

Mais comment chroniquer ce premier volume ? Pas facile. Il s’agit plutôt d’une introduction, qui plante le décor et les personnages. Nous sommes dans un royaume où il est question de manigances, traitrises, soupçons…Nous assistons à des joutes et à des combats. Le langage est viril et souvent vulgaire. Quant à la Fantasy, elle n’apparaît pour l’instant que dans les rumeurs et légendes : dragons et autres créatures, les « autres » sortes de mort-vivants par delà le mur. Et oui, il y a bien les loups-garous offerts aux enfants, mais mis à part leur taille extraordinaire et leur pugnacité à défendre leurs jeunes maîtres, ils n’ont rien d’exceptionnels. Quant aux œufs de Dragon, offert à Daenerys, ils ne sont pareillement qu’immobiles pierres ovales. Mais tout cela laisse la porte ouverte à des évènements fantastiques qui pourraient se tramer dans les volumes suivants. Et si, j’ai déjà mieux apprécié ce tome 1 aux premiers épisodes de la série, même si je n’ai pas encore été conquise, j’ai le tome 2 sous la main et ma curiosité m’enjoint à l’entamer sans plus tarder.

Ma note : 15/20.

Lu dans le cadre de la Lecture Commune organisée par Randall sur LivrAddict.

game-of-thrones-season-4

Et dans le cadre du challenge « Littérature de l’Imaginaire » organisé par Amarüel, toujours sur LA où je suis inscrite en Catégorie A, Echelon 1.

8760376

Challenge Lecture de l’Imaginaire 2016.

 

8760376Ce challenge est organisé par Amarüel, sur LivrAddict.

Voici un copié/collé de sa présentation :

[…]

Le but du challenge :

L’objectif de ce challenge est de lire et de chroniquer des ouvrages appartenant à la littérature de l’imaginaire, à savoir :
– la Fantasy
– la Science-Fiction
– le Fantastique
(avec leur sous-genres comme la dystopie, la bit-lit etc.).

Les ouvrages peuvent être des romans, des nouvelles (anthologie complète), des essais, des mangas, des bandes dessinées… En format papier ou numérique.
Vous devez atteindre l’échelon que vous vous êtes fixé.
Vous faites d’autres challenges ? Pas de problème ici, vous pouvez les cumuler comme bon vous semble.

Les échelons :

En début de challenge vous choisissez un échelon. Celui-ci détermine le nombre minimum d’ouvrages que vous devrez lire et chroniquer pendant le challenge. Vous pouvez changer d’échelon au cours du challenge, il faudra juste me prévenir.

Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel – au moins 12 livres
Échelon 2 : Petit pas dans l’ailleurs – au moins 24 livres
Échelon 3 : Plongée dans l’inconnu – au moins 36 livres
Échelon 4 : Immersion dans le vide – au moins 48 livres
Échelon 5 : Absorption dans l’étrange – au moins 60 livres
Échelon 6 : Fusion dans l’utopique – au moins 72 livres
Echelon 7 : Je lis donc je chronique – au moins 100 livres

*Nouveauté :

Jusqu’à maintenant l’objectif était de lire un nombre définit de livres, je vous propose de corser un peu le challenge (pour les plus téméraires).
L’idée : en plus de votre échelon vous vous ajouter une difficulté (ou non) en choisissant une des catégories qui suit.

Catégorie A : Ange gardien de la Simplicité – Le challenge reste comme il était jusque-là, à savoir tous les supports sont acceptés et vous lisez tous les genres des lectures de l’imaginaire.

Catégorie B : Banshee de la Double page – Vous choisissez de ne lire que deux genres que vous signalerez lors de votre inscription (par exemple : Fantasy/SF ou SF/Fantastique ou Fantasy/Fantastique). Tous supports confondus.

Catégorie C : Cerbère des Mots – On bannit les BDs et les mangas, la place est réservée aux romans uniquement

Catégorie D : Dragon de la Multidisciplinarité – Vous devrez choisir un genre en début de challenge entre la Fantasy et la SF. Ils ont tous deux des sous-genres, dans cette catégorie vous devrez lire un livre par sous-genre. A vous de voir ce que vous lisez pour le reste de la catégorie.

[…]

Personnellement, j’ai choisi la Catégorie A, Échelon 1.

Bon Challenge à tous les participants !