Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs

72727629_14365019

Résumé : (Booknode)

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…

Mon avis :

Voilà un livre fabuleux, c’est le mot idéal pour le qualifier. Bourré de références littéraires et cinématographiques, ça passe par Stephen King à Frankenstein en faisant escale par Retour vers le futur ou Un jour sans fin et bien sûr Peter Pan ! On pense même parfois à Harry Potter.

Il y a des monstres, une boucle spatio-temporelle, et bien sûr le principal des enfants particuliers qui ont tous une faculté qui leur est propre.

Côté histoire, le propos est morbide, une lecture parfaite pour Halloween mais que j’ai trouvé parfois un peu gore et j’ai même failli lâcher le livre. Mais lâcher un tel livre n’est pas si facile car c’est un livre hyper addictif, on tourne les pages sans s’en rendre compte et on a qu’une envie : savoir le fin mot de l’histoire. Car il y a beaucoup de suspense même si, comme beaucoup d’entre vous j’imagine, j’avais deviné l’identité du méchant !

Un peu noir toutefois pour des adolescents à mon goût, la vie n’est déjà pas si rose ! En revanche pour le côté je lis donc je m’évade, c’est réussi !

Ransom Riggs réussit là une parfaite métaphore de l’horreur de la seconde guerre mondiale pour en faire une fable qu’on n’est pas près d’oublier et je vais me dépêcher de commander le tome 2 !

Ma note : 8/10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s