Vernon Subutex tome 2 – Virginie Despentes.

67615468_14034374

Synopsis :

On retrouve Vernon, toujours SDF, et mal en point. L’ancien disquaire est déconnecté du monde réel, sans ambition ni projets. Il apprend à vivre dans la rue, au côté de Charles, un poivrot collant. Les anciens amis de Vernon continue de le traquer comme il possède l’interview inédite du rockeur Alex Bleach, enregistrée peu avant sa mort.

Mon avis :

Tout d’abord retrouvez ma chronique sur le tome 1 sur mon autre blog ici

Mon avis sur ce second tome :

On trouve ici nos réponses aux questions que l’on se posait dans le tome 1. A savoir : Qui est Vernon Subutex ? Et la réponse est « Il est un peu tout ça à la fois ».

On retrouve nos personnages, fresques de la société actuelle, mais jamais caricaturaux. L’Auteure est toujours au plus juste dans ses descriptions, elle n’en rajoute pas et si c’est au summum du réalisme, ce n’est jamais « cliché ». On les retrouve donc avec bonheur, sans vouloir faire de jeux de mots (celles et ceux qui ont lu le livre comprendront !), et on se retrouve plongé dans cette enquête qui vire dans la seconde partie du roman au polar, où la vengeance est au coeur de l’histoire.

Il est aussi beaucoup question d’amitié dans ce livre, avec le groupe formé autour de Vernon bien sûr mais aussi d’autres « clans » formés par divers personnages.

Réflexion sur la réussite / l’échec de sa vie également.

J’ai cependant, je ne saurais dire pourquoi moins accroché à ce tome 2. Peut-être avais-je tellement placé le Tome 1 sur un piédestal que j’en attendais trop de ce second volume ?

Cependant, en refermant le livre sur quelque phrase poétique, je n’ai pas pu retenir un « whouahh » qui démontre que là encore, Virginie Despentes a fait fort. Si fort que je veux absolument lire ses autres livres (J’avais déjà beaucoup aimé Apocalypse Bébé)

Ma note : 4/5